Virtual tour, panorama, 360…

Mot-clés : virtual tour, panorama, 360, tour, viewer, real estate, gallery, 3D, show…
Beaucoup d’extensions de tours virtuels, en version gratuite, sont obsolètes. En version premium le choix n’est pas terrible, entre les thèmes (avec fonctionnalité intégrée) et les extensions dédiées :
. sur ThemeForest : voir le lien.
. sur CodeCanyon : voir le lien

Parmi les extensions de mises à jour récentes voici celles que l’on peut trouver, une version gratuite aux fonctionnalités réduites permettant de faire son choix, en plus des démos fournies.

WP VR – 360 Panorama and virtual tour creator for WordPress

WP VR virtual tour builder
La prise en main est rapide, l’extension fournissant un tutoriel vidéo de mise à l’étrier directement sur le tableau de bord d’arrivée.
Même en version lite (gratuite) WP VR offre la possibilité d’ajouter tour à tour plusieurs scènes, des hotspots ainsi que des vidéos.
Une fois votre tour virtuel créé, il ne vous reste plus qu’à copier/coller sur votre page, ou autre emplacement, le shortcode fourni.

WP VR tableau de bord

WP VR tableau de bord

Installations actives : +7000
Mise à jour : récente
Avis : 4.6/5 pour 33 votes

version payante (50$)
démonstration

IPanorama (360 WordPress Virtual Tour Builder)

Ipanorama virtual tour builder
Très complète, même en version lite, IPanorama fournit de nombreuses options de paramétrages, en terme de scènes, marqueurs, tooltips et autres popovers.
Pour cette raison l’extension est plus complexe à mettre en place car de nombreux effets et personnalisations sont possibles.
Le tour créé se place à l’emplacement voulu via un shortcode ou un script iframe, avec spécifications à loisir des dimensions voulues.

Ipanorama 360 tableau de bord

Ipanorama 360 tableau de bord

Installations actives : +6000
Mise à jour : récente
Avis : 3.9/5 pour 11 votes

version payante (29$)
démonstration

 

(Sources : ElegantThemesWpEka)


A l’image de l’assistant google on voit fleurir toutes sortes de bots sur les sites internet, cette petite fenêtre qui apparaît généralement en bas à droite lorsque vous arrivez sur un site, et qui vous propose une aide.

Incontournables sur les sites institutionnels comme ceux de e-commerce, ils permettent une interaction guidée avec l’utilisateur et offrent un côté plus personnel que les habituelles Foires Aux Questions, auxquelles ils renvoient d’ailleurs souvent au final, voire à un formulaire de contact plus avancé.

Leur intérêt étant d’améliorer l’expérience utilisateur, ils favorisent en cela l’appel à action du visiteur, vers une commande, une prise de rendez-vous, une demande de devis, etc.

Autre intérêt, ils permettent, à moindre coût et 24h/24 7J/7, une assistance clientèle de premier abord, avant le LiveChat.

Il existe plusieurs types de bots, selon vos besoins : les ChatBots basiques à réponse “machinale”, les ChatBots intelligents, capables de comprendre le langage naturel et les LiveChats permettant un contact humain.

Nous ne discuterons ici que des chatbots de type machines et intelligents.

Les ChatBots basiques

Les ChatBots basiques proposent une interaction simple avec l’utilisateur, de type machine donc, avec un ensemble de réponses à constituer (programmer), réagissant automatiquement à un ensemble de questions prédéfinies.

L’extension WPBot est de ce type.

WPBot

L'ère des chatbots ou assistants virtuels

WPBot vous fournit un chatbot basique assez complet et multifonctions, même en version gratuite (lite).

Vous pouvez ainsi choisir les pages où apparaîtra le bot, son emplacement précis, l’icône de présentation voire choisir votre propre image. Pour la fenêtre de dialogue et son design, il n’existe dans la version lite qu’un seul thème dans les tons bleus.

La FAQ d’aboutissement vous propose 2 jeux de questions/réponses prédéfinies que vous pouvez cependant étendre avec le “FAQ builder“. Vous disposez aussi d’un “langage center” qui vous permet de traduire le tout dans votre langue.

L’ère des chatbots ou assistants virtuels

Le tableau de bord de WPBot

Des addons peu onéreux (autour de 15$) sont proposés et permettent d’étendre les fonctionnalités. Par exemple une intégration à Woocommerce ou encore à Messenger qui vous permet de passer le chatbot en livechat.

Dans la même veine vous pouvez coupler le chatbot avec DialogFlow de Google (plate-forme de compréhension du langage naturel) ce qui vous permet d’humaniser votre chatbot.

Les ChatBots intelligents

Les ChatBots intelligents sont couplés avec un intelligence artificielle ou “machine apprenante”. Ils s’étoffent au fur et à mesure des diverses conversations et expériences d’interactions humaines.

Un bon exemple est le DialogFlow de Google.

DialogFlow

DialogFlow

Plus complexe à programmer pour ses besoins DialogFlow propose évidemment un ensemble de prédéfinis vous permettant de bâtir une interaction utilisateur plus souple et plus étendue.

Le Bot est basé sur la technologie du machine learning de Google et permet de répondre à des “intentions”, écrites comme vocales, et d’y extraire des variables prédéfinies (heures, dates, nombres…) afin de constituer des réponses adaptées et personnalisées.

Par défaut vous disposez d’une quarantaine d’“agents” prédéfinis pour les cas les plus habituels, ce qui permet de partir d’une base de conversation constituée puis de la personnaliser selon ses besoins.

Le tableau de bord de Dialogflow et les agents prédéfinis

L'agent prédéfini "SmallTalk"

L’agent prédéfini “SmallTalk” en action…

Divers modules proposent d’étendre les fonctionnalités, comme par exemple, la correction orthographique automatique, la reconnaissance vocale, l’interprétation des sentiments des utilisateurs.

 

That’s all folks !


Sources :
WPFormation
Répertoire des extensions de ChatBot
DialogFlow

Allez dans votre menu “personnaliser” (lien présent sur la barre du haut de votre site, en mode connecté, ou dans le menu “apparences” de votre tableau de bord) puis, sur le menu de gauche qui est apparu, cherchez le bloc “css additionnel”.

Insérez-y le code suivant :

.woocommerce-account .checkout .payment_methods label img, .woocommerce-account .form-edit-address .payment_methods label img, .woocommerce-checkout .checkout .payment_methods label img, .woocommerce-checkout .form-edit-address .payment_methods label img {
     display: inline !important;
}

Vous pouvez toujours le faire via du code html/css ou bien via des scripts php à insérer dans votre fichier de thème “functions.php”.

Cependant il existe des extensions pour cela, selon ce que vous voulez.

Voici deux extensions gratuites

– simple : Woocommerce Smart Sale Badge
– plus complète : Yith Woocommerce Badges Management

Les extensions payantes

Best Woocommerce Promotional Badge Plugins

Sans extension

Des scripts php/jquery personnalisables pour ajouter des mentions du type “Vous économisez …%”

Dans le domaine des formulaires l’extension Forminator propose de nombreuses fonctionnalités tout en étant gratuite.

La création des formulaires est facilitée par un constructeur visuel en drag and drop (glisser/déposer).
La personnalisation du style (couleurs et typographie) est possible.

L’extension permet de réaliser toutes sortes de formulaires, allant du formulaire de contact simple au formulaire de paiement (Stripe et Paypal inclus), en passant par le calcul de valeurs, les newsletters, les sondages et autres quiz.

Forminator propose en outre diverses intégration de services tiers (newsletters Mailchimp, antispams google recaptcha, …).

Enfin l’extension est RGPD friendly et donc intègre les fonctionnalités usuelles de confidentialité des données saisies par vos visiteurs.

Une fois terminés les formulaires peuvent être insérés via des shortcodes.

WPMU DEV, l’auteur de cette extension, en propose d’autres recouvrant différents domaines comme la sécurité, l’optimisation (le fameux Smush It), les popups et le seo.

Mise à jour : récente
Installations actives : +30.000
Avis : 4.6/5
Gratuite

Sources : ElegantThemes.

Vous souhaitez créer votre site internet et vous cherchez à choisir un nom de domaine efficace, ou simplement savoir si votre nom de domaine actuel est un bon choix ?

La question est importante car, selon votre choix, votre visibilité sera d’emblée d’autant favorisée, ou pas.

Voici ci-dessous une liste d’éléments à prendre en compte.

Mot-clés

Avoir une url (nom de domaine) de site avec des mots qui évoquent déjà votre activité est sans doute mieux pour votre visibilité que l’inverse.
Déterminez donc quels sont les mot-clés qui représentent le mieux votre domaine d’activité. Ensuite essayez différentes combinaisons entre ceux-ci jusqu’à parvenir à celle qui conviendra le mieux.
Si vous êtes perdu(e) il existe des générateurs de nom de domaine à partir de mot-clés, comme Domain Wheel.

Url courte

Attention cependant de ne pas surcharger votre url car si celle-ci est trop longue les conséquences ne seront pas favorables : difficulté de s’en souvenir, difficulté à saisir, inconvénient d’un nom de site trop long sur vos affichages, encarts google ou autres, laissant peu de place à vos titres de page, nom de liens et autres métas Seo.

Nom de domaine unique

Toujours dans le cadre d’une bonne visibilité mieux vaut que votre nom de domaine soit unique.
Evitez pour cela les formes plurielles ou à tirets proches d’url de sites déjà existants. Plus facile à retenir, plus facile à saisir sur un clavier.

Domaine en .com

Même si l’extension d’url en .com peut sembler dépassée, au vu de la multiplicité actuelle des extensions (.fr, .net, .me, …) beaucoup de visiteurs peuvent être perdus lorsqu’ils auront à taper votre extension d’url dans leur navigateur.
De même, la navigation sur le net se faisant de plus en plus sur mobile, pensez à ce qu’il y a comme touches disponibles d’emblée sur le clavier d’un portable. Le .com y est bien mais pas le .net par exemple.
Si vous en avez la possibilité réservez en complément des extensions comme .fr, pour signifier l’audit ciblé et garantir votre unicité.

Testez votre nom de domaine

Une fois cela fait, ou en parallèle, vous pouvez tester l’unicité de votre nom de domaine sur le site Domainr ainsi que voir également la cohérence des résultats (par rapport à votre domaine) que votre url donne sur un moteur de recherche comme Google.

Outils de tests

Comme ci-dessus pour vos mot-clés, avec Domain Wheel, voici d’autres outils en ligne pouvant vous aider dans le choix de votre nom de domaine :

Name Mesh
Bust A Name


Sources :
WP pour les nuls
OVH
Kinsta

Même si inscrire son site dans les annuaires de référencement peut sembler ressortir, en 2019, du domaine de la préhistoire, apparemment ceux-ci présentent toujours un intérêt pour favoriser son score Seo.

Initialement recommandé par un moteur de recherche comme Google, l’intérêt de ce type de référencement a ensuite fortement décliné, suite à des abus : inscriptions massives, copiés/collés de descriptions et redondances, qualité faible des annuaires et des sites inscrits.

L’indexation de ces annuaires – et sur ceux-ci – s’est donc vu pénalisée. Le revers de médaille est que, du coup, les annuaires résilients qui n’ont pas été pénalisés sont de meilleure qualité.

Aussi, tant que vous évitez un certains nombre de travers (contenus dupliqués, nombre excessif d’inscriptions) ce mode de référencement reste toujours d’actualité, même si son efficacité est plutôt faible (en plus d’être chronophage et fastidieuse !) et doit être complétée par d’autres stratégies seo (qualité et pertinence, partage social, avis, échanges de liens, …).

Quelques éléments pour déterminer un bon annuaire :

– être toujours actif et de préférence ancien
– être référencé sur Google
– la validation des inscriptions doit être de type manuel
– la note de confiance (trustflow ou “link quality”) doit être la plus haute possible (voir un classement ci-dessous)
– proposer une page dédiée à votre site ainsi qu’une catégorie de tri de votre domaine
– avoir une bonne qualité graphique

Voici une liste d’annuaires de référencement en 2019, classés par ordre de confiance (tests sur Majestic), qui remplissent à priori ces exigences :

Netliens (Trust Flow : 61)
Toplien (TC : 56)
Europages (TC : 52)
Coodoeil (TC : 45)
The Oueb (TC : 29)
Sitopolis (TC : 27)
Noogle (TC : 22)
El annuaire (TC : 16)
Gralon (TC : 11)


Sources :
Nature Digitale
Elite Blogging
Reach Conversion

Avec sa nouvelle version 5.2 le tableau de bord par défaut de WordPress (le “core” ou noyau) s’équipe d’une nouvelle page dans le menu “outils” : “santé du site”.

Il s’agit en fait d’une version réduite de la fameuse extension Health Check & Troubleshouting, laquelle étend les informations figurant sur la page santé du site et permet notamment de passer en mode dépannage (mode “virtuel” de débogage où les extensions et thèmes peuvent être activés/désactivés pour recherche de la source d’un problème).

L’interface fournit une notation globale en pourcentage de la santé de votre site. Celle-ci est basée sur les éléments de configuration requis par WordPress (version php, sql, présence API REST, etc) ajoutés de notifications de sécurité ou d’optimisation.

L’interface présente deux onglets : état du site et informations sur l’environnement du site.
Ces informations constituent un audit global devant vous aider à des actions d’optimisation, dont la priorité vous est donnée : actions critiques donc urgentes, actions recommandées de moindre priorité… et les points de validation passés sans problèmes.

Ecran santé du site

Voici ci-dessous un inventaire des points les plus simples à solutionner.

Versions PHP/SQL

Bien que les dernières versions de WordPress demandent du PHP 7.3 (requis WordPress) il n’est pas toujours supporté par votre environnement spécifique.
La modification de votre version PHP peut généralement être faite simplement depuis votre tableau de bord hébergeur.
Procédez par étapes en testant d’abord la version la plus haute, PHP 7.3, puis les versions plus basses (7.2, 7.1, 7.0…), tout en actualisant à chaque fois votre site pour voir si la version est supportée par votre environnement particulier.

Extensions et thèmes inactifs

Pour des raisons de sécurité, voire de performances, il n’est pas recommandé de conserver les extensions ou thèmes que vous n’utilisez pas.
Néanmoins, si vous voulez toutefois garder une extension ou deux sous le coude, pas de souci. De même pour les thèmes il est conseillé de conserver un thème par défaut, en cas de bug sur votre thème principal.

Mises à jour

Rappelons-le encore, même si certaines mises à jour peuvent poser des problèmes, ce qui est plutôt rare, celles-ci participent à la bonne santé de votre site car, au-delà des améliorations de fonctionnalités qu’elles apportent, elles comportent aussi généralement des corrections de mini bugs constatés par leurs développeurs ainsi que des améliorations de sécurité.
Pour votre thème, si vous avez peur que la mise à jour supprime vos personnalisations, la solution passe par la création d’un thème enfant, ce qui devrait conserver vos ajustements.

REST API

Le système REST API permet une communication entre votre site et divers services ou applications, comme votre serveur ou encore les API google vous fournissant une carte, un captcha antispam…
Si votre API REST est bloquée, cela peut provenir par exemple d’une option de votre système de sécurité ou encore de votre extension de mise en cache. Il suffit alors de décocher l’option en question pour rétablir la fonctionnalité. De même si vous désactivez complètement le XML-RPC cela peut bloquer votre API REST.

Options REST API sur l'extension de cache W3 Total Cache.

Options REST API sur l’extension de cache W3 Total Cache.

Option REST API sur l'extension de sécurité All in one security.

Option REST API sur l’extension de sécurité All in one security.

Options XML-RPC sur l'extension de sécurité All in one security.

Options XML-RPC sur l’extension de sécurité All in one security.

HTTPS et redirection SSL

De nos jours il est conseillé d’opter pour une url sécurisée sur votre site, c’est-à-dire débutant par https au lieu de http.
Les moteurs de recherche favorisent votre indexation quand c’est le cas et c’est aussi un gage de sérieux pour votre image de marque.
Vous pouvez généralement activer vous-même un certificat gratuit SSL “Let’s encrypt” sur votre espace d’hébergement.
Ceci fait, des extensions comme Really Simple SSL et/ou SSL Insecure Content Fixer vous permettront d’étendre le SSL à tout votre site.

Epilogue

Pour le reste des points plus complexes à optimiser (erreurs librairie CURL, modules Imagick manquants, requêtes de bouclage, inaction des constantes wordpress, …), une tentative de restauration peut-être faite par les biais suivants :
– détection des extensions, thèmes ou autres causes de conflits : désactiver vos extensions/thèmes un à un ou bien utiliser des outils comme PHP Compatibility Checker, Query Monitor et bien sûr Health Check & Troubleshooting.
– demander conseil à votre support d’hébergement
– changer d’hébergeur pour votre site (par expérience sur ovh.com les notes sont généralement bonnes d’emblée ce qui n’est pas le cas sur hostpoint.ch par exemple).

That’s all folks !

Sources :
Les nouveautés de WordPress 5.2 «Jaco»
The WordPress Site Health Check – Help or Hindrance?


Vous souhaitez changer de nom de domaine, et donc votre url de site, car le nom de votre entreprise a changé ? Vous changez de marque ou vous voulez vous repositionner sur une url plus SEO friendly ?

En parallèle vous craignez de perdre le référencement acquis et votre historique SEO.

Si votre site est tout récent (quelques mois) cela aura peu d’incidence sur votre niveau de SEO, vos pages ayant à peine été indexées.
Dans le cas contraire, voici ci-dessous un résumé des étapes à suivre pour ne pas (trop) perdre en SEO.

Conservation de l’ancien nom de domaine

En préalable, si vous le pouvez, mieux vaut conserver la propriété de votre ancien nom de domaine, au moins pendant 6 mois, afin d’en faire une redirection visible depuis votre espace hébergeur, engageant ainsi une période de transition.

Conservation de l’architecture de site

De la même façon, il vaut mieux conserver exactement la même architecture, mêmes catégories, tags, emplacements de pages ou d’articles, même environnement (WordPress), même système (hébergement).
Vous indiquerez par là, aux robots d’indexation, qu’il ne s’agit que d’un changement de nom de domaine et que rien d’autre n’a changé sur votre site.

Ne profitez surtout pas de l’occasion pour faire en même temps un ravalement de façade ou une refonte totale, voire un changement d’hébergement, car cela compliquera la restauration de votre SEO.

Changement des urls en base de données

Accédez à votre base de données, depuis votre PhpMyAdmin, faites en une sauvegarde, puis exportez-là.

Ouvrez le fichier ainsi récupéré, avec votre éditeur de texte simple .txt (Notepad, Bloc Note) et localisez la première occurrence de votre ancienne url.

Utilisez le menu “remplacer par” de votre éditeur de texte et remplacez toutes les occurrences de votre ancienne url par votre nouvelle. Sauvegardez dans un nouveau fichier au cas où.

Voilà, vous avez changé toutes vos urls, vous pouvez maintenant supprimer toutes vos tables de données puis aller dans le menu “Import” pour injecter leur nouvelle version.

Redirections permanentes 301

Ici il va s’agir de bien s’assurer que toutes vos pages soient bien redirigées vers les nouvelles urls, pour le cas notamment de vos liens déposés sur d’autres sites internet.
Cela peut être fastidieux si votre site est important, mais vous devez être sûr de bien rediriger chaque url.

Il existe plusieurs méthodes pour faire cela.
Pour les sites wordpress vous pouvez le faire dans le fichier htaccess, présent par défaut dans votre arborescence de fichiers, sur votre FTP.

En passant n’oubliez pas, quand vous le pouvez, de signaler le changement sur les sites où vous avez déposé votre ancienne url, comme les annuaires internet, les sites partenaires, etc.

Déclarations de changement d’adresse sur les moteurs de recherche

Accédez à vos outils de webmaster sur Bing et Google pour leur signaler le changement du nom de domaine.

Envoi nouveau sitemap

Comme vous avez précédemment déclaré votre changement de nom de domaine sur Bing et Google, profitez en pour bâtir votre nouveau sitemap et l’envoyer aux moteurs de recherche pour une nouvelle indexation.

Suivi des erreurs en console de recherche

Les étapes ci-dessus terminées, suivez les erreurs éventuelles en accédant aux erreurs rencontrées par les robots d’indexation.

Avec l’extension Yoast Seo vous pouvez connecter votre tableau de bord à votre console de recherche Google.

Sources :
Webrankinfo
– Redirections 301 : TutoWordpress


Vous souhaitez intégrer le système Airbnb sous WordPress, montrer la disponibilité de vos locations ou de vos services sur votre propre site ?

Voici les solutions les plus populaires actuellement présentes sur le dépôt d’extensions de WordPress :

Booking Calendar

booking calendar
L’extension Booking Calendar vous fournit un système de réservation complet permettant à vos visiteurs de vérifier les disponibilités de biens et services et de passer directement les réservations sur votre site.
Différentes versions premium existent selon vos besoins spécifiques.
Pour avoir l’option synchronisation Airbnb vous devez prendre à minima la version Booking Calendar Personal.

> Voir les démos

Installations actives : +50.000
Dernière mise à jour : récente
Avis : 4.7/5, 338 revues
Version premium personal : 59$

WP Simple Booking Calendar

wp-simple-booking-calendar
De même cette extension vous permet la connexion (import/export) à Airbnb, notamment (FlipKey, Google Calendar, …).

La version gratuite ne vous permet de mettre en place qu’un seul calendrier, alors que pour la version premium le nombre est illimité, avec une personnalisation avancée de vos calendriers (nombre de mois à afficher, légendes de calendrier, icône d’info sur le jour, mise en avant du jour en cours, …).

Un widget est disponible et les calendriers sont des shortcodes à copier/coller sur vos pages ou articles.

Installations actives : +10.000
Dernière mise à jour : récente
Avis : 4.8/5, 146 revues
Version premium de départ : 39$

Pinpoint Booking System

pinpoint-booking-system
Celle-ci s’intègre non seulement à WordPress (notamment) mais aussi à la fameuse extension Woocommerce, ce qui vous apporte en plus toutes les fonctionnalités de cette dernière extension (panier, méthodes de paiement, etc).

La synchronisation de vos calendriers est possible avec les formats Google Calendar, iCalendar et bien sûr Airbnb.

Installations actives : +10.000
Dernière mise à jour : récente
Avis : 3.7/5, 144 revues
Version premium de départ : 70$/an

Au cas où votre site n’est pas encore en place ou bien si cela ne vous dérange pas de refondre votre thème graphique, il existe aussi des thèmes tout intégrés avec fonctionnalité Airbnb :

Thèmes PremiumWP
Thèmes ThemeForest


Sources :
Recherche WordPress
Recherche Lilo

Vous souhaitez intégrer des formulaires de recherche synchronisés et de réservation de vols via votre site wordpress et Amadeus ?
Après une petite recherche sur les solutions possibles – toutes intégrées, sans celles donc qui consistent à se coltiner tout le XML ou REST API du services Amadeus, en essayant de réinventer la poudre – preuve est de constater que ces solutions ne courent pas les rues.

Néanmoins, voici des solutions possibles pour intégrer Amadeus sous WordPress :

WP Booking

Intégrer Amadeus sous WordPress

L’extension WP Booking et son addon WB Amadeus vous permettent cette intégration.

Le système utilise l’API Amadeus pour afficher les résultats sur votre propre site. Les informations de réservation et les détails de paiement alors collectées sont transmis directement au site Amadeus.

L’extension principale, WP Booking, disponible en version gratuite, propose évidemment plus de fonctionnalités en version premium (99$/an), notamment avec plus de passerelles de paiements possibles mais surtout avec l’accès à tous les addons payants, dont justement WB Amadeus.

> Voir la démo

Adivaha

adivaha amadeus

Autre alternative possible, l’agence Adivaha, Travel Portal Solutions propose des solutions de réservation toutes intégrées via des thèmes graphiques spécialisés dans le domaine du voyage, ainsi que des extensions wordpress.

Parmi les plugins proposés autour du domaine du voyage, le module Amadeus, lequel n’est cependant disponible que pour les professionnels enregistrés (membres IATA) et vaut 1499$.

> Voir la démo


Sources :
recherche Lilo
Top 2019 des extensions gratuites de réservation

Search Console

Si ce n’est déjà fait, il est utile pour la bonne qualité de votre référencement naturel (SEO) de connaître les erreurs 404 générées par votre site.
Pour ce faire, et vous connecter à la Search Console de Google, voici deux solutions :
– connectez-vous à votre centre Google Webmaster Tools (*)
– installer l’extension Yoast SEO, ce qui vous permettra de visualiser directement vos erreurs d’indexation depuis votre tableau de bord wordpress… et si vous avez la version premium de Yoast, de les rediriger dans la foulée.

search-console

Erreurs 404, kezaco ?

Les erreurs 404 sont des pages déjà indexées par un moteur de recherche mais que son robot d’indexation ne retrouve plus car vous les avez supprimées ou actualisées.
L’inconvénient si ces erreurs persistent et/ou s’accumulent est une indication donnée de non suivi ou de non actualisation de votre site, autant pour l’expérience utilisateur (qui se retrouve devant une porte close !), pour les sites qui ont déjà partagés votre page, que pour l’indice de qualité auprès des robots indexeurs.

Rediriger les urls en 404

Vous pouvez rediriger les urls en 404 vers votre page d’accueil, si la page n’a plus lieu d’être, ou bien rediriger vers une page similaire de remplacement.
Néanmoins il vous faut vous douter, que si vous avez trop de redirections vous allez faire baisser la popularité, et de votre site et de votre page vers laquelle pointent les redirections.
Si par exemple vous redirigez tout vers votre page d’accueil, ce ne sera pas une indication terrible pour vos visiteurs.
Le mieux, dans le cas où vous avez beaucoup de redirections et pas beaucoup de pages similaires vers lesquelles rediriger, c’est la redirection vers une page présentant le plan de votre site.

Redirection 301 ou 302 ?

La redirection 301 (redirection permanente) est le meilleur moyen de corriger une erreur 404.
De plus, la redirection 301 permettra de transmettre la popularité de l’ancienne page vers la nouvelle.
Dans quelques cas vous pouvez aussi faire une redirection 302 (redirection temporaire) pour une page temporairement indisponible.
Pour vos redirections voici une extension populaire : Redirection.
N’hésitez pas à supprimer toutes vos alertes 404 sur la search console afin d’y voir plus clair, si vous en avez beaucoup… ainsi vous pourrez les rediriger (en toute lucidité) au fur et à mesure.

Notes :
– (*) si vous êtes Google Friendly, sinon via Bing, Yandex ou encore Baidu, voire le moteur de recherche français Qwant… mais pas sûr que vous y trouverez un équivalent à la Google Search Console.

Sources :
SeoMix
Les Résoteurs